LES SENTIERS D'ALLONNE

 Préambule : 

 

Nous avons créé en 2015, Benjamin de Magondeau, Michaël Monniette et Christian Auffray une association « Les Sentiers d’Allonne » avec la mairie des Moitiers d’Allonne, dans le but d’organiser une manifestation sportive en milieu rétro-littoral. 

 

238 concurrents avaient répondu «présents» et nous avons décidé de la reconduire en 2016 sous le format suivant :

 

- Un vétathlon (course à pied–VTT–course à pied) de 33 km (6-24-3)

- Un trail de 15km

- Un trail de 7km

- Deux randonnées pédestres de 7km ou 15km 

- Un trail de 39km (nouveauté)

 

 

Concept :

 

Compétition et convivialité en fédérant les forces vives de nos villages, voilà le cocktail que nous avons préparé, à déguster sans modération le Samedi 29 Octobre et que la fête soit belle !

 

 

Un peu d'histoire : 

 

Beaucoup auront noté que les « Trails » foisonnent aujourd’hui dans la Manche comme dans le reste de la France. Est-ce un phénomène de mode ou pas ? L’avenir le dira…

 

Au fait c’est quoi le TRAIL ? Pourquoi ce nom à consonance anglaise dans nos campagnes françaises ?

 

L’explication nous vient une fois de plus des USA et du Canada : il s’agit en fait d’un réseau de sentiers (Trails) créé par des indiens d’Amérique, les Algonquins et les Iroquois, avant l’arrivée des colonisateurs européens, dans le but de commercer pacifiquement entre tribus et de relier entre elles les zones de chasse. Des pistes (Trails) furent ensuite développées au 18ème siècle par les coureurs de bois et autres trappeurs canadien-français, des négociants.

 

Aujourd’hui, les trails ont laissé la place à des autoroutes à 7 voies, mais ils existent toujours sur le mode course à pied et se sont même exportés dans le monde entier jusqu’aux Moitiers d’Allonne.

 

C’est quoi cette bizarrerie ? 

 

C’est,  je pense, un retour aux sources dans les sociétés de loisirs, un besoin ancestral de l’homme de communier avec la nature qui s’est perdu avec l’urbanisation. 

Dans les années 70, la course à pied hors stade fait son apparition avec le premier marathon de New York, puis des années après en 1995, les Anglais posent la première pierre des courses sur sentiers et non sur bitume. Aujourd’hui, de telles courses constituent un véritable phénomène dans le monde entier, de 6 km à 250 km pour l’Ultra Trail.

 

Chez les trailers, on trouve des compétiteurs et des amateurs, qui courent pour le bien être, le plaisir d’être en harmonie avec la nature et la beauté des paysages, mais tout ça en souffrant. Pour le puriste, un vrai trailer est un coureur-marcheur en milieu montagnard (qui a peut-être remplacé les chasseurs cueilleurs de nos temps préhistoriques, le GPS s’étant substitué à la massue et les chaussures «Nike» aux peaux de bêtes).

 

Le Vétathlon est une variante, il faut bien innover car tout va si vite, avec le VTT en partie centrale, soit course à pied puis VTT puis course à pied pour finir, et toujours en milieu naturel.

 

Et la Manche, le Cotentin et la Côte des Isles dans cette histoire ?

 

Les paysages magnifiques de notre région en font un terrain de jeux idéal pour gambader à travers chemins, dunes, mielles, plages et chasses. Cela a commencé avec la «Barjo» en 2010 de Barneville à Jobourg, puis «La Mère Denis» en 2011 de Port-Bail à Carteret et enfin «Les Sentiers d’Allonne» avec une première édition qui s’est déroulée aux vacances de la Toussaint. Sans compter de nombreuses autres courses dans le département qui poussent comme des champignons.

 

2ème Edition : 

 

Jour J  :

 

Sans une météo favorable, c'est-à-dire pas de pluie, votre cocktail devient vite imbuvable. Coup de chance, il ne pleuvra pas de la journée mais le soleil sera absent et le froid finira par gagner les bénévoles, surtout les signaleurs en bout de parcours qui auront tenu leur poste jusqu’à 6h du soir : bravo à eux !

Pour les compétiteurs, c’est un temps idéal pour gambader et pédaler et ils viendront nombreux, 453 inscriptions représentant une augmentation de 90% par rapport à la première édition.

Pour le bilan sportif, nous avons assisté à une hausse de niveau et aucun des vainqueurs de l’an passé venu défendre son titre n’a pu faire le doublé, ceci à cause de la présence des jeunes cyclistes du centre-manche et la venue de trailers de haut niveau de Meaux et du Havre.

Une meilleure organisation  que l’an passé, un chronométrage comme pour les professionnels, tous (à quelques exceptions près) sont repartis avec le sourire et reviendront en force en 2017. Il faudra s’attendre à prendre en charge 600 à 700 participants l’an prochain pour déguster un breuvage encore meilleur que nous allons préparer tout au long de l’année…

 

Les Bénévoles :

 

De 4 ans pour le tirage au sort à 82 ans avec déambulateur à un carrefour (on a évité de peu une collision avec un cycliste), toutes les générations étaient représentées.

Mention spéciale du jury à Louis, 80 ans, qui s’était pris une vache dans le buffet 3 semaines avant et bien que très diminué et souffrant toujours a mis un point d’honneur à tenir sa place de signaleur plus de 4 heures : chapeau à lui, sont solides dans le coin ! Un autre Louis à l’honneur qui nous a bricolé 90 piquets de signalisation et les plaques de vélo, aussitôt demandé, aussitôt fait.

 

Toutes les communes de la Côte des Isles étaient représentées de Saint Lô d’Ourville à Sénoville…c’est ce qui s’appelle fédérer, non ?

 

Les partenaires :

 

Sponsors, Speaker, Sonorisation, Ravitaillement, Chronométrage/Dossards, Arbitres, Ambulanciers, Garde du littoral, Débroussailleurs, Grilleur, Restaurateur, Traiteur, Sommelier, Banquier, Poissonnier, Produits du terroir, Mairies, Agriculteurs (passages privés)

 

En tout on peut estimer à 150 le nombre de personnes concernées pour faire vivre l’événement : impressionnant, non ?

 

Voilà c’est fini pour cette année et nous allons revenir en 2017, nous allons vous préparer tout au long de l’année un cocktail encore plus détonant… pour partager un moment de fraternité et de joyeuseté, c’est devenu si rare donc si précieux.

 

Merci à vous tous !

 

 

 

 

 

Benjamin de Magondeau et Christian Auffray (Directeurs de courses)